lundi 9 mai 2016

Les fils d'Odin - Harald Gilbers


L'histoire
Berlin, début 1945. Au cœur d’une ville dévastée, Richard Oppenheimer, juif et ancien commissaire, vit dans la peur de faire partie des tout derniers déportés. Aidé par son amie Hilde, fervente opposante au régime, il mène une existence dans l’ombre. La situation s’aggrave brusquement lorsque Hilde est accusée d’avoir tué son ex-mari, membre des SS impliqué dans les atroces expériences humaines menées à Auschwitz.
Avec une broche portant un sigle runique comme seul indice, Oppenheimer se lance dans une enquête risquée pour démasquer le vrai coupable. Ses recherches le mènent à un mystérieux culte germanique qui n’a qu’un seul objectif : assurer la suprématie de la race aryenne…
Mon avis

On ne va pas se mentir, en lisant le résumé, je pensais plutôt lire un thriller ésotérique, plonger au coeur d'une secte, etc. Autant dire tout de suite que ce n'est pas trop le sujet du livre, donc c'était loupé. Et pourtant, j'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre, à plusieurs titres.

D'une part l'auteur est allemand (captain obvious bonjour) et ça m'a rappelé à quel point ça fait du bien de lire autre chose de la littérature anglo-saxonne ou française : on aborde les intrigues et la manière de raconter les histoires différemment ! Ca se lit très bien, et j'ai lu les 200 dernières pages d'une traite, c'était donc prenant. En plus, j'arrivais très facilement à me plonger dans l'intrigue et à décrocher du reste, ce qui n'est pas très évident pour moi en ce moment.

Ensuite, le gros point fort du thriller n'est paradoxalement pas, selon moi, l'aspect thriller, mais tout le cadre. A travers le parcours de son personnage, l'auteur nous raconte dans les détails la vie au quotidien à Berlin au début de l'année 1945. Comment la population survit en sachant que la guerre est perdue, mais sans savoir qui va les conquérir. Dans la crainte de la délation et de la police d'Etat, des bombardements, de la pénurie, etc. Ce qu'on mangeait, les drogues de l'époque, la débrouille... Cet aspect là est vraiment bien fait.

L'aspect thriller est beaucoup plus classique et, comme je l'ai dit, finalement, l'histoire de la secte n'est pas beaucoup approfondie. En revanche, autre atout du livre, sa fin est très réussie. On est un peu conditionnés et donc on envisage que ça puisse se finir d'une façon ou d'une autre. Et bien non, l'auteur nous trouve une troisième voie et donc, suspense jusqu'au bout.

Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais j'ai vraiment envie de découvrir d'autres livres de lui. Une réussite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...