samedi 24 mai 2014

Le trône de fer, L'intégrale 2 : La bataille des rois #3, L'ombre maléfique #4 et L'invicible forteresse #5


Enfin, me voilà à bout de ce pavé, recueil de trois livres (vu que les éditeurs ont eu l'idée choupissime de changer le découpage en français, clairement, ils ne pensaient pas aux pauvres blogueurs qui doivent en parler derrière :D). J'ai décidé de lire les livres, puis regarder la série derrière, donc je suis le découpage original.

 Chronique du Tome 1 ici.


L'histoire
SPOILER ALERT : peut spoiler ceux qui n'ont pas lu le tome 1 !!!
Bien que Joffrey soit officiellement roi, sa légitimité est mise en doute car Stannis affirme qu’il est le fils incestueux de Jaime et Cersei Lannister. Robb Stark s'est déclaré roi du nord et Stannis Baratheon, le frère aîné de Robert, le roi défunt, revendique le Trône de fer avec l'appui de Mélisandre, une prêtresse du dieu R'hllor aux étranges pouvoirs. Son frère cadet Renly, beaucoup plus charismatique, se proclame également roi. Catelyn Stark, envoyée par Robb négocier une alliance avec Renly, tente de réconcilier les deux frères, mais, la veille de la bataille, une ombre mystérieuse tue Renly dans sa propre tente sous les yeux de Catelyn et de Brienne, garde du corps de Renly. Les deux femmes, soupçonnées du meurtre, prennent la fuite. La plupart des vassaux de Renly se rallient à Stannis. C'est Mélisandre qui a créé l'ombre. Plus tard, elle fera tomber Accalmie, siège de la maison Baratheon, de la même façon.
Tyrion arrive à Port-Réal pour tenir le poste de « Main du roi » en lieu et place de son père ; il se heurte à l'inimitié de Cersei. Il organise aussi la défense de Port-Réal, qui s'avèrera utile quand Stannis attaquera la ville, et envoie Littlefinger négocier le mariage de Joffrey et Margaery Tyrell. Robb Stark remporte plusieurs batailles dans l’ouest et Tywin Lannister se décide à marcher contre lui mais fait demi-tour en apprenant que Stannis se dirige sur Port-Réal.
Arya Stark se fait passer pour un garçon et se joint à un convoi en route pour le Mur, mais le convoi est attaqué par des hommes des Lannister et seule Arya, Gendry et Tourte parviennent à s'échapper en libérant trois prisonniers dangereux. Arya et ses deux compagnons sont capturés peu après par une autre troupe de soldats Lannister et emmenés à Harrenhal. Jaqen, qu'Arya a libéré, propose à Arya de tuer trois personnes pour les trois vies qu'elle a épargnées. Arya persuade Jaqen de libérer des prisonniers vassaux des Stark et les prisonniers s'emparent d'Harrenhal. Roose Bolton occupe ensuite Harrenhal pour le compte de Robb, mais Arya ne lui fait pas confiance et choisit de s'enfuir, toujours avec Gendry et Tourte.
Daenerys Targaryen poursuit son périple en Orient. Elle arrive à la cité de Qarth où ses trois jeunes dragons suscitent toutes les convoitises. Cherchant à retourner à Westeros, elle échappe à une tentative d'assassinat grâce à l'intervention d'Arstan Barbe-Blanche, serviteur d'Illyrio qui met trois navires à sa disposition pour qu'elle regagne les Cités libres.
Jon Snow prend part à une expédition vers le nord où la Garde de Nuit tente de trouver les peuples sauvages. Ceux-ci se sont rassemblés sous le commandement de Mance Rayder, déserteur de la Garde. Jon est envoyé en éclaireur avec un petit groupe qui tue des sauvageons qui gardaient un col, mais Jon épargne l'un d'eux en s'apercevant qu'il s'agit d'une fille, Ygrid. Peu après, le groupe est repéré et pris en chasse par les sauvageons et Jon est chargé de se faire passer pour un déserteur et de rallier les sauvageons afin de connaître leurs plans.
Theon Greyjoy, compagnon de Robb Stark, retourne dans les Îles de Fer où son père, Balon, se proclame roi. Il ordonne à son fils de prendre part à une rébellion contre les Stark. À Winterfell, Bran représente son frère Robb et se lie d'amitié avec Jojen et Meera Reed, qui s’intéressent aux rêves de Bran dans lesquels il se trouve dans le corps de son loup-garou. Theon s'empare de Winterfell. Bran s'échappe avec son frère Rickon, les deux Reed, Hodor et Osha, une sauvageonne. se lance à leur poursuite et les fait mettre à mort. Plus tard, Ser Rodrick essaie de reprendre Winterfell. (merci Wikipedia !)
Mon avis

Un jour, je m'y habituerai. Tout va bien, la vie est belle, on discute tranquillou et scoucic, un personnage principal meurt, et pas de sa belle mort. D'un côté, je comprends l'intention de l'auteur, qui veut qu'on tremble à chaque page pour ses héros préférés, justement parce qu'on ne sait pas quand est-ce que la faucheuse va passer, mais c'est surprenant, surtout pour un américain, de faire mourir les gentils (mais c'est ça qui est bon).

Il y a aussi quelques moments de franche rigolade, surtout quand le petit trou du cul (excusez mon impartialité) tape du poing par caprice et s'empierge sur son trône de fer (je sais, il m'en faut peu). Les chapitres consacrés à Tyrion sont particulièrement savoureux, c'est de loin mon personnage préféré. J'ai aussi beaucoup aimé l'évolution du personnage d'Arya.


Cependant, je porte réclamation : j'adorerais pouvoir passer quelques chapitres dans la tête de Cersei. Je trouve que ça manque et je pense que c'est pour ça qu'on la déteste autant. On ne la voit qu'à travers les yeux des autres, on ne peut pas entrer dans sa tête pour la comprendre. C'est dommage, car je trouve ce personnage vraiment riche !


Pour résumer. La recette est la même que dans le tome 1 et le charme opère toujours. On passe un cran au-dessus dans la noirceur, ce qui explique sans doute qu'on s'attache d'autant plus aux personnages qui nous restent, mais l'humour reste présent. C'est très bien écrit et on a du mal à s'arrêter entre deux chapitres !

Mai : une suite de saga

vendredi 23 mai 2014

Le mois anglais : ma sélection


Le mois de juin se rapproche à grands pas. En prévision, j'ai fait la sélection des livres que je compte lire dans ce cadre, 12 au total... J'ai essayé de varier les genres, les périodes et les langues de lecture. 



Le projet peut paraître un peu ambitieux, mais mardi, j'ai 8 heures de train à combler, donc ça devrait beaucoup m'aider ! Je vais commencer par London, pavé, certes, mais d'un auteur que j'adore. Et puis, quoi de mieux qu'un roman historique pour se mettre dans le bain ?!

N'hésitez pas à faire signe si une lecture commune vous intéresse parmi ces titres !

jeudi 22 mai 2014

Deuils de miel - Franck Thilliez

Et voici le troisième volet de mon trio de lectures Thilliez. Sympathique, mais j'avoue que maintenant, j'ai besoin de changer un peu de style !


Deuils de miel est la suite de Train d'enfer pour ange rouge, il y fait ponctuellement référence.

L'histoire
Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin... Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, sans blessures apparentes. Amateur d'énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s'arrêter là. Sharko se lance donc à sa poursuite, au coeur du monde des insectes et aux frontières de la folie.
Mon avis



Un thriller "grouillant", à déconseiller aux bêbêtophobes :) il y a plein de bestioles partout... C'est efficace, ça démarre fort et ça se lit tout seul, donc c'est un très bon livre pour qui a envie de se détendre ou passer un week-end pluvieux (au moins, l'atmosphère du livre ne jurera pas). Ce qui est dommage (enfin, pour moi), c'est qu'on ne peut pas vraiment deviner qui est le coupable, on doit "subir" l'histoire.

J'ai aimé le fait que, l'histoire étant racontée à la première personne du singulier par un policier fatigué, l'auteur joue un peu avec nos impressions et avec la réalité. On ne sait plus qui et quoi croire. La fin (l'épilogue) est très surprenante pour un  roman policier.

Pour ce qui est des Thilliez en général, je dois dire que j'ai du mal à accrocher avec Sharko (ce qui n'est pas forcément surprenant en soi, il est l'opposé de moi...) et je le trouve trop "James Bond increvable" pour y croire. J'ai préféré les enquêtes de Lucie Hennebelle (je préférais aussi Lucie dans les enquêtes qu'ils mènent ensemble...).

Comme je le disais, je vais faire une pose dans le thriller de ce genre, car je trouve qu'à force, on se blase et on tourne en rond, ce qui est dommage, car on apprécie moins le livre.

Challenge Thrillers et polars

lundi 19 mai 2014

Train d'enfer pour ange rouge - Franck Thilliez

Deuxième d'une série de trois Thilliez (après Vertige) qu'on m'a prêtés et que je dois lire avant la fin du mois... Âmes sensibles s'abstenir.


L'histoire
Le commissaire Franck Sharko vit dans la région parisienne et cela fait maintenant six mois qu'il n'a plus de nouvelles de sa femme Suzanne, disparue un soir, alors qu'elle rentrait de son travail. Il la recherche toujours dans l'espoir secret de la retrouver en vie. Il reprend du service après la découverte du cadavre d'une femme, victime d'un meurtre atroce. Sharko et son équipe n'ont jamais vu une telle sauvagerie, ils en sont terriblement éprouvés. Une première analyse fait apparaître un tueur d'une froideur exceptionnelle, un tueur qui met en scène ses crimes d'une manière barbare et sophistiquée. Il n'y a aucune précipitation et surtout, le tueur ne viole pas, son "plaisir" consistant avant tout à faire souffrir aussi longtemps que possible ses victimes. Nul doute qu'il s'agisse d'un grand psychopathe. Plus tard, par l'intermédiaire d'un courriel, le commissaire Sharko entre en contact avec le tueur... (repris chez Les hirondelles savent lire)
Mon avis

Wow, là je dis, mollo ! J'aime beaucoup les romans noirs, sombres et torturés en général, et Thilliez en particulier, mais là, l'auteur surfe avec les limites du trop, c'est trop. J'ai trouvé ça par moments vraiment insoutenable, très glauque parfois (et j'aime bien le noir, mais pas le glauque) et surtout, à aucun moment, l'auteur ne nous autorise à ressortir de cette noirceur, même pas à la fin. Du coup, j'ai un peu un sentiment mitigé à l'égard de ce livre.

Il met un peu de temps à démarrer, mais une fois lancé, il part sur les chapeaux de roue et est très efficace jusque dans les dernières pages. L'écriture est soignée, mais parfois, la victime Martine Prieur est rebaptisée Catherine... je ne peux m'empêcher de groumpher.

Bon point à souligner, j'ai beaucoup aimé les dialogues qui m'ont souvent fait sourire, voire rire, petit rayon de soleil dans toute cette noirceur.

La fin est surprenante et inattendue (en tout cas pour moi), car je n'avais pas trouvé le nom du tueur, mais j'ai trouvé que la résolution du mystère était un peu tirée par les cheveux, un peu trop facile, "mais oui, mais c'est bien sûr". Comme si l'auteur avait envie d'en finir.

En bref, un livre et des impressions en dent de scie. Sympa, surtout pour ceux qui aiment les histoires vraiment sombres et sordides, mais pas le meilleur Thilliez.

Challenge Thrillers et polars

mercredi 14 mai 2014

Le mois anglais 2014 !

L'autre jour, en furetant sur la blogosphère, je suis tombée sur une idée formidable : le mois anglais ! L'idée, passer le mois de juin à lire, manger, vibrer anglais. Amazing. Le plus drôle, c'est que justement un week-end à Londres est programmé pour le Chat en juin ! La coïncidence était trop belle. En anglophile invétérée qui se respecte, je fonce ! 


Ce mois est organisé par les blogueuses de Plaisirs à cultiver, My Lou book et Voyager...lire.

A bientôt, donc pour ce mois anglais :)

mardi 13 mai 2014

Dia Linn 1 - Le livre d'Eileen. Partie 1 : Terra Mahurr - Marie-Pierre Bardou

Je vous propose de m'accompagner en Irlande, pays qui me fascine depuis très longtemps, avec une très belle fresque haute en couleurs.


L'histoire
Irlande, 1845. Dans le comté de Kerry, la vie est rude pour les paysans qui vivent presque exclusivement de la culture de la pomme de terre. Mais la douceur et la beauté sont aussi le lot quotidien des O’Callaghan, attachés à leur clan familial et à la magnificence de leurs terres. Les lacs de Killarney déploient pour eux leur splendeur tranquille, entre criques isolées, monastères dont les ruines cachent des trésors oubliés, forêts denses et tourbières. Les rites religieux, les fêtes, les danses et les trafics en tous genres rythment l’existence d’Eileen et de sa famille, bercée de légendes anciennes et de politique anti-anglaise. Puis la Grande Famine étend ses ailes noires sur l’île d’Émeraude, apportant la disette, la fièvre jaune, la révolte et la mort à tous les paysans d’Irlande. Eileen a quinze ans. Armée de sa résilience et d’un étrange don hérité de sa grand-mère, il lui faudra trouver un moyen pour sauver le peu qu’il reste de son clan, en naviguant entre les alliés et les ennemis dont les visages ne sont parfois qu’un masque.
Terra Mahurr, « la terre du pays de mon père », est une genèse. Celle de Dia Linn, l’histoire d’une lignée familiale à travers les siècles et les continents. Elle y trouve sa source, dans les brumes et l’âpreté des terres irlandaises, qui forgent des hommes fiers et des femmes conquérantes.
 Mon avis


J'ai beaucoup aimé le début de cette saga familiale. Je ne mets que trois chats, car pour moi, c'est surtout une introduction, un prélude, mais j'ai vraiment hâte de lire la suite et je trouve cette première partie très prometteuse. J'aime justement le fait que l'auteure prenne le temps de poser son histoire, de vraiment développer l'ambiance et les personnages, que j'ai trouvés très creusés et attachants. J'ai souvent l'impression de rester sur ma faim, de trouver les livres un peu bâclés, rapides... ce n'est clairement pas le cas ici.

J'ai aussi beaucoup apprécié l'énorme travail de recherche réalisé pour écrire ce livre. Tout est creusé dans les moindres détails, de l'Histoire à la vie quotidienne des gens de l'époque, ce qui rend l'histoire encore plus intéressante.

Seul petit reproche, j'ai trouvé qu'il y avait vraiment trop de notes de bas de page. Certes, elles permettent d'apprendre énormément de choses, mais d'un autre côté, elles cassent le rythme de l'histoire. Mis à part cela, j'ai trouvé l'histoire très bien écrite et passionnante. Vivement la suite !

Merci aux Editions Hélène Jacob
Pour en savoir plus...
Idée 117 - Quelque chose de vert

samedi 3 mai 2014

Bonjour Tristesse - Françoise Sagan

Ce mois-ci, je suis partie à la découverte d'un classique contemporain dont le titre m'intrigue depuis longtemps.


L'histoire
Cécile passe l’été de ses 17 ans dans une villa de la Côte d’Azur avec son père, Raymond, un veuf attirant qui n'hésite pas à séduire toutes les femmes qui lui plaisent et sa maîtresse du moment, Elsa. Cécile, un peu naïve, rencontre avec Cyril, un étudiant de 26 ans. Raymond, Elsa et Cécile passent un été tranquille, jusqu'au moment où Anne arrive suite à l’invitation de Raymond. Différente des autres, Anne apprécie la culture, la formation et l’intelligence. Dès son arrivée, un combat subtil commence à se développer entre les trois femmes. Puis Elsa perd et Anne gagne le coeur de Raymond, ce qui donne beaucoup de craintes à Cécile. Cette appréhension est justifiée : Anne prend en main la vie de Cécile très vite et compte même  la faire réviser tout l'été. De plus, Anne n’est pas trop enthousiaste de voir Cécile tomber amoureuse de Cyril. Anne et Raymond décident de se marier, mais Cécile veut l'arrêter ; cette femme intelligente trouble toute cette vie qui semble tellement précieuse à ses yeux : des hommes intéressants, des femmes mondaines, beaucoup d’amusements. Alors, elle réussit à persuader son ami Cyril de simuler une aventure amoureuse avec Elsa qui était partie lorsqu'elle avait entendu la nouvelle du mariage. Raymond, lui, est irrité de voir Elsa se tourner vers un homme plus jeune que lui et il se retrouve bientôt dans les bras de son ancienne maîtresse. (d'après Wikipedia)
Mon avis

Un drôle de livre qui m'a donné des sentiments un peu ambivalents. J'ai beaucoup aimé le style, concis, précis, l'auteur arrive à faire passer énormément de sujets en peu de pages, comme le passage à l'âge adulte, l'arrivée d'une belle-mère... C'était intéressant de retrouver une peinture des mentalités de l'époque. La jeune fille est assez libre, malgré ses années de couvent, mais on sent que son comportement entraîne la réprobation d'Anne, sorte de femme parfaite, mais inaccessible. Et Cécile s'empresse un peu trop souvent à mon goût d'obéir aux injonctions : sa liberté n'est que surfaite ! Amusant aussi de voir que malgré les liens profonds existant entre les deux héroïnes, elles continuent de se vouvoyer. Autre plus, la fin m'a vraiment prise de court, à dire vrai, dès les 3/4 du livre, je me disais que c'était le genre d'histoire qui finissent en queue de poisson, ce n'était pas possible autrement... et bien non. Très agréable surprise !

D'un autre côté, et il est possible que ce soit dû au fait que je ne l'ai pas lu au bon âge, je n'ai pas réussi à m'identifier aux personnages. Cécile, la narratrice, est une enfant certes intelligente, mais pourri-gâtée, tête à claque sur les bords. Anne est trop froide, beaucoup trop diamétralement opposée. Du coup, je suis restée à la surface du livre, je n'ai pas réussi à rentrer complètement dedans.

Bilan : ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est une lecture intéressante qui nous replonge à une époque révolue, celle des années 1950, en compagnie d'une très belle galerie de personnages.

Mai
Idée 18 : vue depuis une maison
Challenge XXe siècle (1954)

jeudi 1 mai 2014

Vertige - Franck Thilliez

Comme j'aime alterner le genre de livres afin de varier les plaisirs, j'ai cette fois choisi un thriller, sur les conseils d'une amie.


L'histoire
Certains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ?
Un homme se réveille au fond d'un gouffre, au coeur d'un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s'imposera, impérieuse : jusqu'ou faut-il aller pour survivre ?
Mon avis

La trame de l'histoire est la simplicité même. L'amie qui me l'a prêté m'a dit : tu verras, il faut vraiment atteindre les dernières pages pour comprendre. Pourtant, le thriller court est très efficace, on rentre très vite dans l'histoire, puis on ne le lâche plus.

L'atmosphère est très tendue, on se demande vite jusqu'où les personnages iront pour survivre, parfois ensemble, parfois au détriment des autres (et surtout, pourquoi sont-ils là, quel est le secret qui les unit (parce qu'il FAUT qu'il y en ait un, il était pour moi inimaginable que tout cela soit gratuit !). Vers le milieu de l'intrigue, j'ai commencé à voir le pourquoi du comment, mais jamais je ne me serais imaginé un coup aussi tordu que ce que le dénouement nous réserve !

Du côté des groumphs, j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop d'incohérences dans le livre, comme au niveau de l'avancée des chiffres du cadenas, ou encore "Quoi, mais comment sais-tu que mon ami s'appelait Max, que me caches-tu, comment sais-tu autant de choses de ma vie". Bennn, mec, tu l'as dit il y a deux pages, que ton pote s'appelle Max... Bref, ce genre de petites erreurs, certes anodines, gâchent un peu le truc, même si ça n'enlève rien au suspense. Ca reste un super livre pour passer un bon moment... la lumière allumée !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...